Atlas des paysages
du Loir-et-Cher
CAUE 41      Plan du site | Imprimer la page | Recherche | Lexique | Contact

Accueil » Evolution, enjeux et orientations » Les dynamiques d'évolutions récentes » 5/ Une prise en compte croissante du patrimoine 

5/ Une prise en compte croissante du patrimoine 


Site bâti de Morée affaibli par des constructions sans qualité sur le coteau et au fil de la route     Site bâti de Montrichard, fragilisé par des extensions à la fois en pied, sur les pentes et en sommet de coteau
- Des sites bâtis fragilisés par des dynamiques d'urbanisation fortes qui se manifestent généralement de trois manières :
  • par une urbanisation linéaire qui s'implante graduellement au fil des routes ; c'est particulièrement le cas dans les vallées et en Sologne viticole,
  • par une urbanisation diffuse, qui profite de sites de choix, comme les pentes ou les sommets de coteaux, comme à l'aval de Blois, par exemple
  • par de l'étalement urbain à la périphérie des villes et des villages...

- Un large panel de protections mises en place pour préserver les paysages et les milieux

Eglise à caquetoire de Souvigny-en-Sologne (12ème siècle), classée monument historique
Les dynamiques constatées :

Allée plantée de tilleuls dans le parc du Châteaux du Fresnes à Authon, Gâtine Tourangelle : site classé avec son château     Importance du patrimoine des murs dans les villages de terrasse comme Saint-Dyé-sur-Loire

En 1910, la traversée de Saint-Bohaire est accompagnée de beaux murs de pierre qui viennent enclore des jardins     En 2009, la préservation des murs en pierres entourant les jardins ainsi que la sobriété du traitement de la route et des trottoirs perpétuent le charme de la traversée de Saint-Bohaire et mettent en valeur le patrimoine local
  • Le patrimoine bâti, une valeur reconnue et partagée sur l'ensemble du département : Bien que les monuments historiques soient répartis de façon homogène sur l'ensemble du territoire du département, les principaux monuments et sites architecturaux classés et inscrits sont particulièrement abondants dans les vallées, qui composent des creusets culturels au sein du territoire départemental. Le patrimoine bâti ne se limite cependant pas qu'à ces sites : une réelle prise en compte de la valeur architecturale, urbaine et paysagère du patrimoine des villages est lisible notamment en Sologne.

Sous-bois de la forêt de Chambord     Forêts de Sologne, accueillant des usages de loisirs

espace naturel géré en faveur de la biodiversité, Réserve Naturelle de Grand Pierre et Vitain     Bancs de sables de la Loire
  • Le patrimoine naturel : une prise en compte de la richesse des milieux du Loir-et-Cher :
  • Des espaces naturels protégés, principalement localisés dans les forêts et les vallées (plus quelques étangs du cœur de la Sologne)
  • Une politique des espaces naturels sensibles en cours d'élaboration
  • Une faible proportion de forêt protégées par un statut public : quelques grandes forêts domaniales comme la forêt de Russy, de Blois, de Citeaux, de Montrichard ou de Boulogne et de très rares forêts communales. De très nombreuses forêts privées gérées par la chasse.

Espace public qualitatif à l'entrée de Chaumont-sur-Tharonne     Espace public requalifié dans un souci de sobriété et d'authenticité, à Cheverny

Coteaux colonisés par l'habitat diffus en front de Cher, à Montrichard
  • Des répercussions lisibles de la patrimonialisation sur les paysages :  
  • Une valorisation des centres-bourgs souvent réussie autour de Chambord et en Grande Sologne
  • Une orientation économique vers l'accueil touristique : golf, chambres d'hôtes, restauration, musées, visites guidées...
  • Une pression particulièrement sensible à Montrichard : à mi-chemin entre Chambord et Amboise, la ville est idéalement placée pour développer un accueil touristique, mais son développement, sous l'influence de l'agglomération tourangelle, lui donne aujourd'hui l'apparence d'une ville diffusée au fil de la vallée
  • Des itinéraires de promenade qui empruntent les berges des grands cours d'eau : avec la "Loire à vélo", un itinéraire pédestre et cyclable permet de suivre la Loire et de découvrir les sites qui la bordent (châteaux, villages...). D'autres itinéraires de ce type sont en cours de réflexion, comme le "Cher à vélo", par exemple.

Carte des protections réglementaires

Haut de page

Agence Folléa-Gautier, paysagistes-urbanistes
Ne pas reproduire sans autorisation
FEDER Centre   L´Europe en région Centre  DREAL