Atlas des paysages
du Loir-et-Cher
CAUE 41      Plan du site | Imprimer la page | Recherche | Lexique | Contact

Accueil » Fondements des paysages » Les paysages, l’urbanisation et les infrastructures » Le paysage mésestimé des infrastructures routières

Le paysage mésestimé des infrastructures routières


La RN 152 traversant Ménars     La N10, large infrastructure routière, à Pezou

Le département est traversé en plein cœur sur sa largeur par l’A10, qui suit l’axe de la Loire en rive droite en desservant Blois et Mer. L’autoroute double ainsi la RN 152 en bord de Loire. Elle n’offre pas une image particulièrement valorisante du département, ne révélant pas sa diversité en traversant principalement les vastes étendues de Beauce et de Gâtine, dans la continuité des départements voisins, sans que la Loire ni Blois ne soient perceptibles. C’est surtout la qualité de l’image du développement économique à proximité des échangeurs, portes d’entrée du territoire, qui est en jeu. Elle a été heureusement particulièrement travaillée à Blois (ZAC du Parc A10) et mérite de l’être à Mer dans le cadre du développement important en cours.

La RD 957 réaménagée entre Vendôme et Villeromain

Perpendiculairement à l'A10, toujours en plein cœur du département mais dans sa longueur cette fois, s'étire l'axe qui relie les trois villes du département : RD 957/765, entre Vendôme, Blois et Romorantin-Lanthenay : c'est la véritable épine dorsale du département, perçue comme telle par le Conseil Général ; elle dessert non seulement les trois villes principales, mais également les différents pays et paysages en passant sur leurs marges : entre Gâtine et Beauce, entre Sologne viticole et Grande Sologne... C'est un axe qui mérite particulièrement une politique paysagère volontariste tant elle concerne à la fois l'image du département et ses usages les plus intenses par la population et les visiteurs : requalification des entrées de ville, maîtrise qualitative du développement économique, inconstructibilité des bords des routes, protection et mise en valeur d'ouvertures visuelles, animation et séquençage du parcours, etc.

La RD 176, à laquelle s’agglutine l’urbanisation linéaire, sortie ouest de Montrichard     Angé, route de la vallée, parallèle à la RN 76

La RD 724 cristallisant des activités à ses abords, sortie sud-ouest de Romorantin-Lanthenay

Aux marges est du département, l’A71 dessert Lamotte-Beuvron et Salbris, tandis que l’A85 au sud suit la direction de la vallée du Cher, desservant Romorantin, Selles-sur-Cher et Saint-Aignan ; des autoroutes visuellement plutôt discrète, principalement tracées dans l’épaisseur des bois de Sologne ; l’A71 double la RN20 entre Orléans et Vierzon, tandis que l’A85, récente, double la RN 76 dans la vallée du Cher, mais aussi les D17 et D176, fortement marquées par l’urbanisation linéaire.

Haut de page

Agence Folléa-Gautier, paysagistes-urbanistes
Ne pas reproduire sans autorisation
FEDER Centre   L´Europe en région Centre  DREAL