Atlas des paysages
du Loir-et-Cher
CAUE 41      Plan du site | Imprimer la page | Recherche | Lexique | Contact

Accueil » Fondements des paysages » Les paysages, la forêt et l’arbre » Des forêts liées aux villes, qui composent le cadre urbain et offrent des usages de loisirs de proximité

Des forêts liées aux villes, qui composent le cadre urbain et offrent des usages de loisirs de proximité


Promenade en Sologne
Sur la Sauldre, Romorantin-Lanthenay appartient encore complètement à la Sologne boisée, qui fait son cadre naturel valorisant. Mais cette situation urbaine forestière n’est pas unique dans le département.

Promenade en forêt de Russy, allée de Chailles     La forêt domaniale de Blois fournissant un appui boisé au village de Chambon-sur-Cisse

Blois, bien qu’au contact de la vallée de la Loire, de la Beauce et de la Gâtine tourangelle, bénéficie également d’un contexte forestier remarquable : les forêts domaniales de Blois, de Russy et de Boulogne composent les horizons lointains de la ville ; elles sont héritées des chasses royales de la Renaissance ; aujourd’hui, leur situation périurbaine et leur caractère public leur donnent une vocation de loisir qui s’ajoute à celle de production.

Autour de Vendôme, les massifs forestiers d’un seul tenant sont moins vastes mais plus nombreux, conférant là encore un cadre boisé appréciable pour la ville et ses habitants : forêts de Fréteval, de Vendôme, de Rocheux, Bois de Meslay, de Briscard ou de Rochambeau.

Montrichard, exposé au sud sur le coteau du Cher, bénéficie de la forêt de Montrichard en transition avec la clairière agricole du plateau de Pontlevoy. Elle fournit à la ville un appui boisé au nord, et offre comme à Blois, un lieu de nature proche de la ville.

La situation périurbaine d’une partie des forêts complète la vocation de loisirs déjà largement affirmée par l’importance de la chasse dans le département, et dans une moindre mesure de la pêche, tout particulièrement en Sologne.

Les nombreuses autres activités pratiquées dans les forêts du département en témoignent : le cheval, élevé depuis longtemps dans la région, offre un mode privilégié de découverte des massifs forestiers ; la marche, la course à pied et le VTT sont également des pratiques très fréquentes, qu’il s’agisse d’excursions organisées ou de sorties en famille. Les communes sont généralement équipées d’une signalétique communale qui permet de découvrir les chemins communaux. Ainsi, même si 90% des forêts du département sont privées, elles offrent de nombreuses possibilités de loisirs de nature. 


Haut de page

Agence Folléa-Gautier, paysagistes-urbanistes
Ne pas reproduire sans autorisation
FEDER Centre   L´Europe en région Centre  DREAL