Atlas des paysages
du Loir-et-Cher
CAUE 41      Plan du site | Imprimer la page | Recherche | Lexique | Contact

Accueil » Fondements des paysages » Les paysages, la forêt et l’arbre » Des forêts qui dessinent des transitions entre paysages

Des forêts qui dessinent des transitions entre paysages


La forêt de Marchenoir se dessine à l’horizon de la Beauce     La forêt de Montmirail délimite le nord du département
Souvent les forêts composent les limites et les transitions entre paysages, occupant les terres les moins fertiles ou faciles à travailler :
la Forêt de Marchenoir occupe une position intermédiaire entre la grande Beauce Orléanaise et la petite Beauce Blésoise ;
la forêt de Blois est à l’interface de la vallée de la Cisse, de la Gâtine tourangelle, de la Beauce et de la ville de Blois ;
les forêts de Chambord, de Boulogne et de Russy occupent l’intervalle entre Val de Loire et Sologne ;
les bois et forêts du Vendômois font la limite entre Perche et Val de Loir d’un côté, Beauce et Val de Loire de l’autre ;
au nord, la forêt de Montmirail dessine la limite du territoire départemental, coiffant des reliefs de collines percheronnes.

Ces forêts ne sont pas seules à composer des transitons paysagères ; mais elles s’ajoutent à celles que forment les grandes vallées du département que sont la Loire, le Loir et le Cher.


Haut de page

Agence Folléa-Gautier, paysagistes-urbanistes
Ne pas reproduire sans autorisation
FEDER Centre   L´Europe en région Centre  DREAL