Atlas des paysages
du Loir-et-Cher
CAUE 41      Plan du site | Imprimer la page | Recherche | Lexique | Contact

Accueil » Organisation des paysages » Le Loir-et-Cher, territoire de rencontres paysagères

Le Loir-et-Cher, territoire de rencontres paysagères


Rencontre de grands paysages dans le Loir-et-Cher

L'originalité des paysages du Loir-et-Cher ne tient pas dans chacun des huit grands paysages en soi, puisque aucun ne se développe exclusivement dans les frontières départementales ; tous, au contraire, s'étendent également dans les départements ou les régions voisines ; la spécificité du Loir-et-Cher tient plutôt dans la convergence de ces grands paysages : le Loir-et-Cher apparaît de façon frappante comme un creuset de grands paysages, un territoire de rencontres paysagères, où vont cohabiter des espaces aussi différents et spectaculairement contrastés que la Beauce largement ouverte sur le ciel, la secrète Sologne des étangs et des bois, le Perche encore marqué par son bocage de haies et d'arbres, etc.

Les transitions vont être subtiles, prendre de l'épaisseur et générer finalement une part de la spécificité des paysages du département ; c'est ce qu'évoque Paul Fénelon dans son ouvrage Les Pays de la Loire (1978) :

« Entre la Touraine et l'Orléanais, et du Berry au Perche, se juxtaposent plusieurs pays qui ne relèvent ni de Tours, ni d'Orléans, ni de Bourges, ni du Mans. Ce sont de petites régions naturelles très différentes les unes des autres. Au centre, de Mer à Chaumont, s'allonge le Val de Loire. Vers le sud, la Grande Sologne déploie ses bois, ses étangs et ses clairières de Contres à Lamotte-Beuvron et, par delà le val du Cher, les collines de Saint-Aignan s'élèvent jusqu'à la forêt de Brouard. Vers le Nord, la Petite Beauce étale sa plaine entre forêt de Marchenoir et Gâtine d'Herbault ; le Vendômois et le Dunois englobent, de part et d'autre du Val du Loir, des fractions de la Beauce et du Perche, jusqu'au Pays Chartrain.»

C'est principalement autour des vallées que vont s'opérer ces rencontres : ainsi la Loire en amont de Blois s'accompagne en rive droite de la Beauce et en rive gauche de la Sologne ; le Loir en rive droite préfigure le pays Percheron, tandis qu'en rive gauche il borde la Beauce ; le Cher en rive droite s'ourle des franges boisées de la Sologne tandis qu'il s'ouvre en rive gauche sur les larges étendues cultivées de la Champagne Berrichonne. Il n'y a guère que la Gâtine Tourangelle qui échappe aux frontières des rivières, s'immisçant dans le département jusqu'aux marges de Vendôme et de Blois en rive droite de la Loire, et jusqu'autour de Pontlevoy en rive gauche.

Dans ce jeu de rencontres paysagères, il n'est pas anodin de remarquer à quel point les deux principales villes du département que sont Blois et Vendôme sont positionnées aux carrefours des différents pays et paysages : Blois à la fois sur la vallée de la Loire et à l'interface de la Beauce, de la Gâtine et de la Sologne ; Vendôme sur la vallée du Loir et au contact du Perche, de la Gâtine Tourangelle et de la Beauce. Habiter Blois ou Vendôme, ce n'est pas être au cœur, c'est être au carrefour : ce sont fondamentalement des villes d'échange ; pour les habitants, en termes de paysage, cela se traduit par un cadre de vie aux multiples facettes, riche d'une diversité d'ambiances, d'habitats, de cadres de promenades et de loisirs immédiatement accessibles.


Haut de page

Agence Folléa-Gautier, paysagistes-urbanistes
Ne pas reproduire sans autorisation
FEDER Centre   L´Europe en région Centre  DREAL